top of page

COVID : fin de la surmortalité, l’heure du vrai bilan


" Comme chaque année l’arrivée du printemps sonne l’heure du bilan démographique de l’année précédente. Il faut plusieurs semaines pour que les certificats de décès arrivent, que les données soient enregistrées et que les statistiques puissent être produites.


Les résultats resteront encore “provisoires” pour de nombreux mois, le temps que les enregistrements retardataires arrivent. Certains décès ne sont correctement remontés que des années plus tard, mais ils n’ont pas d’impact significatif sur les statistiques.


D’après les données Eurostat, l’année 2023 marque le retour à une mortalité basse, comme celle constatée en 2019. Les années dites de la “pandémie de Covid-19” sont officiellement derrière nous. Il est donc plus que temps de faire un bilan “a froid” de cette période complètement folle."


Pierre Chaillot donne son décodage des statistiques de mortalité. La conclusion est claire et imparable: la surmortalité durant les "années COVID" est totalement due aux mesures gouvernementales, et n'est aucunement liée à un quelconque virus! Justice devra être rendue.




0 commentaire

Comments


bottom of page