Du consentement du ou des parents à l’injection - Maître X, avocat dans un barreau français


« En vertu des dispositions combinées des différents textes de loi adoptés depuis mai 2021, le législateur prétend que le consentement d’un seul des deux parents serait suffisant tant pour faire pratiquer un test de dépistage que pour faire « vacciner » un mineur. »


https://bonsens.info/sur-le-consentement-du-ou-des-parents-a-linjection-des-enfants-par-maitre-x-avo

0 commentaire