Franc-Libre: questions & réponses



Gardons à l’esprit que l’Euro n’est techniquement pas (encore) une monnaie unique, contrairement aux apparences et messages trompeurs du système. C’est une collection de monnaies nationales homonymes. La banque nationale de chacun des pays de l’UE continue d’exister. Mais le « Franc tout court » ne sera pas réintroduit par un gouvernement européiste, bien que François Asselineau ait démontré à la fois la pertinence et la possibilité d’un retour au Franc.


Les monnaies locales adossées à l’Euro s’effondreront avec l’Euro, et ne résolvent de toute façon qu’une partie de l’équation économique (conserver localement la valeur d’échange de la monnaie).


Les Jardins d’Échange Universel (JEU) et les Systèmes d’Echange Libre (SEL) ont certainement un avenir et un rôle important à jouer. Ils sont un complément à la monnaie, mais ne la remplacent pas.


Les cryptomonnaies quant à elles, et notamment le bitcoin et la monnaie libre Ğ1 (« june ») peuvent constituer une bouée de sauvetage. Mais leur usage au quotidien par le grand public demeure problématique. Et puis pas de crypto sans ordinateurs. Pas d’ordinateurs sans électricité. Il faut une solution utilisable y compris en cas de coupures de courant, que redoute publiquement EDF depuis des années.


Le sérieux de la démarche du capitaine JUVING-BRUNET transparaît de plus en plus. Les principaux tenants et les aboutissants ne semblent pas avoir été négligés.


Alors à quelques mois ou trimestres d’un possible, plausible, voire probable effondrement monétaire, faisant partie du plan du « big reset », il n’y a tout simplement pas d’offre de monnaie nationale alternative au Franc-Libre.


https://youtu.be/sK42HTEOX3E


0 commentaire