La Commission européenne souhaite que les entreprises passent au crible tous nos messages



" La Commission a dévoilé mercredi 11 mai sa proposition pour lutter contre la circulation en ligne de matériel pédopornographique ou CSAM en abrégé. Un pas de plus vers la surveillance de masse.


Le but officiel : lutter contre le « grooming »

On parle de « grooming » lorsque des adultes malveillants utilisent les réseaux sociaux, les forums de discussion, les sites de jeux vidéo pour abuser d’enfants en prétendant être eux-mêmes des enfants. L’exécutif européen propose une nouvelle législation afin de « prévenir et combattre les abus sexuels sur les enfants en ligne ». Selon lui, le système actuel « basé sur la détection et le signalement volontaires par les entreprises » n’est pas suffisant pour « protéger correctement les enfants ». Il explique qu’en 2020, 95 % des signalements d’abus sexuels sur des enfants « provenaient d’une seule entreprise, alors qu’il est clairement établi que le problème n’existe pas uniquement sur une seule plateforme ».


« Nous ne parvenons pas à protéger les enfants aujourd’hui », a déclaré la commissaire européenne Ylva Johansson lors d’une conférence de presse mercredi. "


Quand on sait la forte présence de réseaux pédo-satanistes chez ces pseudo-élites qui nous gouvernent, on peut douter fortement de leur bonne intention. Et craindre le pire.


https://www.nexus.fr/actualite/news/commission-europeenne-messages/


0 commentaire